ENTRÉE GRATUITE
Heures d'ouverture : du mardi au samedi,
de 12 h à 17 h
 

Cliquez ici si vous souhaitez recevoir les invitations par courriel à nos évènements et activités.

Université Bishop's
2600, rue College
Sherbrooke (Québec)
J1M 1Z7   Canada
Tél. : 819 822-9600, poste 2260/2279
Télec. : 819 822-9703
 / antérieures / 2011-2012 / LABORATOIRE COMMUNAUTAIRE D'ART: PROJECT SPéCIAL AVEC SPURSE

Expositions

LABORATOIRE COMMUNAUTAIRE D'ART: Project spécial avec Spurse
15 au 22 avril 2012

Artistes : Spurse (New York)

Commissaires : Yael Filipovic et Gentiane Bélanger

Résidence : le 15 au 22 avril 2012

Le projet spécial de la Galerie d’art Foreman, le Laboratoire communautaire d’art, s’embarque pour trois ans dans une recherche initiatrice sur « Comment l’art enseigne ? » et nous sommes heureux d’annoncer que ce sera le collectif New Yorkais Spurse qui débutera ce projet. Cette plateforme, « Comment l’art enseigne ? », agit comme un intervenant dans le rôle de l’art dans notre société et sur comment l’art peut être un outil d’engagement critique avec des connotations sociales et politiques. http://artlab.ubishops.ca

Ce projet de résidence est produit par la Galerie d’art Foreman avec la contribution financière de la Ville de Sherbrooke et du Minstère de la Culture, des communications et de la condition féminine.

Évènement - Mange ton troittoir : jeudi, le 19 avril 2012 à 18 h chez Le Tremplin 16-30 (95, rue Wellington sud, Sherbrooke)

La Galerie d’art Foreman de l’Université Bishop’s est ravie d’inviter le public pour un événement spécial avec le collectif New Yorkais Spurse. Aimez-vous grappiller de la nourriture, récupérer des objets, construire des choses étranges, coudre des motifs géniaux ou creuser la terre ?

Le collectif de design et de recherche expérimentale Spurse poursuit son travail éclaté ! Déjà au cours d’un premier séjour ils ont amorcé leur aventure chez nous avec le «Festin aveugle», un banquet improvisé. Ils sont présentement en train de mijoter un nouveau projet pour juin : un défi alimentaire extrême de sept jours et ils ont besoin de votre aide ! Venez découvrir les implications de « manger son trottoir » et plus important encore, venez comprendre comment VOS COMPÉTENCES sont les catalyseurs indispensables de cet événement. Venez faire le plein de nourriture, de boisson et d’excitation pour célébrer notre coup d’envoi!

Cette soirée ouvre la voie à un festin de nourriture, d’idées et d’aventures, ainsi qu’à un dialogue ouvert entre les participants et le collectif à propos du développement durable dans la région des Cantons de l’Est. La soirée inclura:

- Un festin de nourriture, d’idées, et d’aventures à apprêter en compagnie de quiconque qui se présentera et invitant toutes formes de contributions alimentaires et réflexives.

- Une célébration signifiant le début de quelque chose

- Une invitation à co-engendrer des futurs dignes de considération.

- L’occasion de prendre conscience des mondes que nous créons, comment et pourquoi nous nous rassemblons.

Venez vous joindre à nous. Jeudi le 19 avril 2012 à 18h au Tremplin (95 rue Wellington sud). L’événement est gratuit et ouvert à tous, avec des places limitées. La discussion sera principalement menée en anglais, avec une traduction informelle des idées abordées, selon les besoins du public. Pour réserver votre place, s’il-vous-plaît, contactez Yaël au artlab@ubishops.ca ou au 819-822-9600, poste 2279.

Évènement - Risquer l’art (avec café) : samedi, le 21 avril à 15 h chez café Le Tassé (426, rue Conseil, Sherbrooke)

Venez prendre le thé ou le café avec le collectif new yorkais Spurse, samedi le 21 avril à 15h au Café Le Tassé. La Galerie d’art Foreman de l’Université Bishop’s est ravit d’offrir un après-midi de discussion à propos de son orientation de recherche triennale axé sur la question : Comment l’art enseigne-t-il? Le collectif de design et de recherche expérimentale Spurse se propose d’avancer son point de vue sur la question autour de quelques bouchées, de breuvages, de jeux et de souvenirs se rapportant à ses projets récents. Profitez aussi de l’occasion pour avoir un aperçu de leur projet, qui aura lieu à Sherbrooke en juin prochain, intitulé « Mange ton trottoir ».

Cet événement gratuit inclut du café, des idées et un dialogue ouvert entre le public et les artistes. La plateforme « Comment l’art enseigne ? », agit en tant qu’intervenant dans le rôle de l’art dans notre société et sur comment l’art peut être un outil d’engagement critique avec des connotations sociales et politiques. La discussion sera principalement menée en anglais, avec une traduction informelle des idées abordées, selon les besoins du public.

La troisième édition de ce projet annuel deviendra cette année une plateforme vouée à l’exploration des liens entre l’art, l’éducation et la participation citoyenne au sein de notre communauté.

Spurse est un vaste collectif (d’approximativement 50 membres) qui se penche sur l’interprétation des conditions de l’urbanisme par une méthodologie qui repose sur des archives approfondies et une recherche expérimentale. Leurs œuvres contiennent bien souvent une grande quantité d’archives, esthétiquement réunies, qui défient les dichotomies entre le naturel et le non naturel, l’urbain et le rural, la ville et la campagne, le logement et la nature, parmi plusieurs autres. Les membres de Spurse travaillent de concert pour former une sorte de service de consultation en matière d’élaboration de nouvelles formes de savoir et d’engagement. Le groupe œuvre depuis 1997 dans divers lieux et situations, et ce à l’échelle internationale. La plupart des projets de Spurse implique l’élaboration de divers types de méthodologies pour d’abord consulter/sonder/problématiser tel ou tel sujet pour ensuite collectivement développer, avec les communautés (autant humaine que non humaine), de nouveaux systèmes et pratiques d’engagement qui peuvent mener à de nouvelles formes de production du savoir. Ces expérimentations prennent souvent la forme de laboratoires, d’instituts temporaires de recherche, ou encore de services de consultation. Les projets du groupe varient donc considérablement; Spurse a ouvert des restaurants (The Public Table, 2006), construit des laboratoires microbiologiques pour des musées (Micromobilia, 2008), pensé des systèmes de logements et de vêtements pour la migration (Deep Time/Rapid Time, 2009-2010), tenu une recherche urbaine avec des collaborateurs à l’échelle internationale (Sans Terre, 2004), cartographié des pêcheries (Mapping the Working Coasts, 2004), collaboré avec des compagnies de danse, préparé des performances musicales, travaillé avec des communautés pour enregistrer des histoires orales, accueilli des colloques sur différents sujets, organisé des matchs de soccer communautaires, publié des livres et des DVDs, etc.