ENTRÉE GRATUITE
Heures d'ouverture : du mardi au samedi,
de 12 h à 17 h
 

Cliquez ici si vous souhaitez recevoir les invitations par courriel à nos évènements et activités.

Université Bishop's
2600, rue College
Sherbrooke (Québec)
J1M 1Z7   Canada
Tél. : 819 822-9600, poste 2260/2279
Télec. : 819 822-9703
 / antérieures / 2010-2011 / PROJET STANSTEAD, OU COMMENT TRAVERSER LA FRONTIÈRE: VOLET 1

Expositions

PROJET STANSTEAD, OU COMMENT TRAVERSER LA FRONTIÈRE: VOLET 1
30 avril au 30 juillet 2011

Artistes : Ursula Biemann (Zurich, Suisse), Christian Philipp Müller (New York), Andreas Rutkauskas (Montréal, Québec)

Commissaire invitée : Geneviève Chevalier

Vernissage: le mercredi, 11 mai, 2011 de 18 h à 20 h

L’exposition est produite par la Galerie d’art Foreman avec la contribution financière du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec.

L’exposition contextuelle Projet Stanstead ou comment traverser la frontière, s’articule dans son ensemble autour du thème de la frontière, soit la frontière comme artefact architectural qui s’inscrit dans le paysage et qui affecte la mobilité des citoyens à travers le monde et tout particulièrement ceux de Stanstead, une ville frontalière des Cantons-de-l’Est qui est témoin depuis les derniers mois d’un renforcement de sécurité. L’exposition réunissant le travail d’Andreas Rutkauskas (Montréal, Québec), Christian Philipp Müller (Suisse, vit et travaille à New York, États-Unis), Ursula Biemann (Zurich, Suisse).

L’exposition in situ, présentée à l’été 2012 prendra racine au cœur de la communauté de Stanstead avec les œuvres de Raphaëlle de Groot, Christian Philipp Müller, Althea Thauberger. Certains lieux emblématiques de la relation étroite qu’entretient la ville depuis le 19e siècle avec sa voisine Derby Line, Vermont – comme par exemple la salle d’opéra de la Bibliothèque Haskell, située de part et d’autre de la frontière – pourront être investis par les artistes, suite au repérage des lieux. Raphaëlle de Groot et Althea Thauberger réaliseront des projets de type intervention, travaillant directement avec certains groupes de citoyens dont la nature de la participation reste à déterminer. Christian Philipp Müller réalisera quant à lui une installation in situ qui tissera des liens entre l’histoire de la ville et les événements récents. L’intention de la commissaire en invitant ces trois artistes est d’arriver à développer des liens avec les membres de la communauté à travers des projets artistiques et de travailler à partir de la trame que constitue le contexte de Stanstead pour évaluer et rendre explicites les impacts que peuvent avoir sur une communauté des politiques répressives. Les projets de longue haleine qui seront développés dans les prochains mois par Thauberger et de Groot permettront d’investir de façon approfondie certaines des dynamiques qui existent à Stanstead. Müller, de Groot et Thauberger travailleront tous sur le terrain, qu’ils s’intéressent aux artefacts architecturaux (barrières) récemment installés par les instances publiques ou encore qu’ils explorent les particularités culturelles et historiques locales à partir d’archives, d’observations in situ ou d’échanges avec divers groupes appartenant à la communauté locale.

http://www.haskellopera.org/

Essai de la Commissaire (PDF)

Communiqué de presse (PDF)