ENTRÉE GRATUITE
Heures d'ouverture : du mardi au samedi,
de 12 h à 17 h
 

Cliquez ici si vous souhaitez recevoir les invitations par courriel à nos évènements et activités.

Université Bishop's
2600, rue College
Sherbrooke (Québec)
J1M 1Z7   Canada
Tél. : 819 822-9600, poste 2260/2279
Télec. : 819 822-9703

Expositions

ÉNERGIE
9 janvier - 15 mars 2014

Artistes: Jim Holyoak (Toronto, Ontario), Geoffrey Jones (Montréal, Québec), Thomas Kneubühler (Montréal, Québec), The Otolith Group (Londres, GB)

Commissaires: Vicky Chainey Gagnon, Geneviève Chevalier, Gentiane Bélanger

Vernissage: jeudi le 9 janvier 2014, de 17 h à 19 h

Énergie est une exposition thématique de groupe présentée dans le cadre de la série Courants sociaux, qui réunit les œuvres de quatre acteurs de l’art contemporain : les Montréalais Geoffrey Jones et Thomas Kneubühler, le Torontois Jim Holyoak et le collectif britannique The Otolith Group (Kodwo Eshun, Anjalika Sagar), basé à Londres. Ensemble et chacun à sa façon, les artistes et le collectif explorent le thème de l’« énergie » à travers une réflexion sur les dimensions sociopolitiques et philosophiques que celle-ci peut impliquer, par ses utilisations et les abus que l’on en fait. Cette exposition mêle à la fois installation sculpturale, univers pictural ainsi que des projets photographique et vidéo.

Biographies des artistes:

Jim Holyoak est un artiste en arts visuels basé à Toronto qui travaille à la mine de plomb, au fusain et à l’encre sur des installations in situ. Dans sa pratique artistique, il explore les ponts et les frontières entre perception, souvenir et imaginaire. Titulaire en 2004 d’un baccalauréat en beaux-arts de la University of Victoria, il a obtenu en 2011 une maîtrise en dessin de l’Université Concordia. Il a également étudié auprès du maître de peinture à l’encre Shen Ling Xiang à Yangshuo, en Chine, en 2007. Jim Holyoak a participé à des expositions collectives au Gemeente Museum à La Haye, aux Pays-Bas, en 2013, à la Bleicher/Golightly Gallery à Santa Monica, en 2013, au Musée d’art contemporain de Montréal, en 2011, et à la Walter Phillips Gallery à Banff, en 2011. Parmi ses expositions individuelles récentes, on note Lycanthrope à la Galerie Donald Browne à Montréal, en 2013, et Oblivion Monstrosus à la Bliecher/Golightly Gallery en 2012. Holyoak est également commissaire d’exposition et a organisé des événements à la Galerie X et au Friendship Cove, à Montréal. Ses œuvres font partie des importantes collections du Musée national des beaux-arts du Québec, de la Collection Loto-Québec et du Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, au Québec.

The Otolith Group est un collectif d’artistes du Royaume- Unis, fondé en 2002 par Anjalika Sagar et Kodwo Eshun. Leur travail s’axe sur la présentation de films expérimentaux et explore les thèmes de l’archivage, des crises économiques, de la science-fiction, de la cybernétique et des futurs conjecturaux. The Otolith Group est le nom de la plateforme sur laquelle œuvrent les membres du collectif en tant qu’artistes, commissaires, chercheurs, auteurs et éditeurs. Kodwo Eshun est titulaire d’un baccalauréat spécialisé en littérature anglaise de l’Oxford University et d’une maîtrise de la Southampton University; Anjalika Sagar, la cofondatrice, a quant à elle étudié l’anthropologie sociale à la University of London. Les œuvres de l’Otolith Group ont été présentées à travers le monde, dans des expositions collectives à la Biennale de Lyon en France, en 2011, au FormContent à Londres, en 2011, à la documenta (13) à Kassel, en Allemagne, en 2012, et au Centre d’art contemporain de Genève, en Suisse, en 2011. Parmi les récentes expositions individuelles du collectif, on note Thoughtform au MAXXI, Musée national des arts du XXIe siècle à Rome, en 2011-2012, et Westfailure à la Project 88 à Mumbai, en 2012, auxquelles s’ajoutent des publications comme The Militant Image. Depuis 2006, The Otolith Group a organisé des expositions et créé des programmes dans différents pays, notamment au Showroom à Londres, à la FACT à Liverpool, et à la Globe Towers à Francfort. En 2010, le collectif a été finaliste pour le Turner Prize. Parmi les collaborateurs de l’Otolith Group, on trouve : Dopplereffekt (Gerald Donald), Lise Autogena et Joshua Portway, Justin Barton et Mark Fisher, Brian Rogers, Rayya Badran, Shanay Jhaveri, Eyal Sivan, Tyler Friedman, Silvia Maglioni et Graeme Thomson, Harun Farocki, Simon Arazi, John Akomfrah et le Black Audio Film Collective (Reece Auguiste, Edward George, Lina Gopaul, Avril Johnson, David Lawson et Trevor Mathison).

Né à Soleure, en Suisse, Thomas Kneubühler est un artiste en arts visuels qui exerce à Montréal. Il conjugue différentes techniques, comme la photographie et la vidéo, et aborde souvent les problématiques sociales et les effets de la technologie sur la vie des gens. Parmi ses sujets de prédilection, on retrouve les dichotomies entre espaces public et privé et la beauté transie des paysages urbains. Thomas Kneubühler est titulaire d’une maîtrise en beaux-arts de l’Université Concordia à Montréal, obtenue en 2003. Il a participé à d’importantes expositions collectives dans des institutions comme le Centre culturel canadien à Paris, en 2012, le Musée d’art contemporain de Montréal, en 2011, et le Kunstmuseum Solothurn, à Soleure, en Suisse, en 2008. Thomas Kneubühler a également présenté des expositions individuelles à la Gallery 44 à Toronto, en 2011, à Latitude 53 à Edmonton, en 2009, et au Centre des arts actuels Skol à Montréal, en 2004. En 2011, il a reçu le prix Pratt & Whitney Canada du Conseil des arts de Montréal. On trouve les œuvres de Kneubühler au cœur de nombreuses collections comme celles du Kunstkredit de Bâle, de la Banque d’œuvres d’art du Conseil des arts du Canada et de Commerce international Canada.

Geoffrey Jones est né en 1973 à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest. Sa pratique fait appel à la sculpture, l’installation, la performance, le design et la vidéo. Geoffrey a étudié le génie civil à la University of British Columbia, à Vancouver, et obtenu sa maîtrise en beaux-arts à l’Université Concordia à Montréal. Il a participé à Ignition, en 2004, à la Galerie Leonard et Bina Ellen, à Montréal, à First Hand Steroids chez Andreas Melas Presents, à Athènes, en 2007, ainsi qu’à Electric Mountains avec Thomas Kneubühler à la Gallery 44, à Toronto, en 2011. Il vit et travaille à Montréal.

L’exposition est une production de la Galerie d’art Foreman avec la contribution financière du Conseil des arts du Canada.

Communiqué de presse

Opuscule de l'exposition