évènements et activités / Galerie et Laboratoire communautaire d’art

Atelier spécial de Bibliodérive :
Découvrir les formes non-linéaires et radicales de la recherche 

Mardi, le 20 mars 2012, de 18 h à 20 h, à l’ancienne bibliothèque (2ième étage, au Pavillon McGreer), Université Bishop’s 

Cet événement pose la question : Comme pouvons-nous adopter une recherche de base pour récupérer les petites histoires, investiguer des archives obscures et pour  repérer des secrets éphémères ? Cet atelier, dirigé par la chercheuse Dr. Rebecca Duclos, rassemblera les participants avec un scénario de recherche expérimentale; un modèle non-linéaire, associatif, itératif et interdisciplinaire. La bibliodérive est une stratégie d’enquête basée sur les bibliothèques et banques d’archives spécialement conçue pour déstabiliser les participants à atteindre les résultats escomptés de la recherche. Cette activité met l’emphase sur la pratique créatrice en tant que forme de recherche et est destinée à générer la curiosité spontanée et encourage les connexions aléatoires. Gratuit et ouvert à tous ! Places limitées.
   
Dr. Rebecca Duclos est une conservatrice indépendante, chercheuse et membre à temps-partiel de la faculté de l’Université McGill, de l’Université Concordia et de l’Ontario College of Art and Design de l’Université de Toronto. Elle est actuellement engagée dans la résidence de recherche du Centre des arts actuels SKOL à Montréal, dans le cadre du prix offert par le Conseil des arts du Canada décerné au meilleur critique et conservateur d’art indépendant professionnel.       

Cet événement fut possible par le Speakers Committee Fund de l’Université Bishop’s et fait parti de la  7ieme annuelle semaine de recherche a l’Université Bishop’s.

----------

Événement spécial : Comment bâtir un système de valeur culturelle ?
Mardi, 28 février 2012 à 19 h à ArtFocus (94 rue King Ouest, Sherbrooke)

Nous vous invitons à une rencontre avec Artivistic, un collectif de Montréal, qui apportera une discussion sur le concept de valeur dans le domaine culturel. Le but de la soirée est de découvrir et de discuter de ce qui se cache derrière la production artistique, l’activisme et le savoir, afin de voir quelle est la place du professionnel de la culture dans notre société aujourd’hui. En effet, ce sera l’occasion d’aborder la question actuelle: quelle valeur y a-t’il d’être un travailleur culturelle aujourd’hui au moment d’une crise économique ? La réalisation de cet événement spécial est destinée à rassembler tous les professionnels du domaine culturel de Sherbrooke et de sa région pour visualiser collectivement nos préoccupations sur l’action culturelle future. La discussion sera principalement menée en français.

Le collectif Artivistic est apparu en 2004, à Montréal, comme une «évention» (un hybride entre l’événement, l’invention et l’intervention) afin de faciliter un espace nécessaire pour discuter d’actions politiques créatives à la périphérie des milieux universitaires. Le groupe est mobilisé par l’idée que ce ne n’est pas seulement les artistes qui doivent parler d’art, que ce n’est pas seulement les universitaire qui puissent discuter de théories et que ce n’est pas seulement les activistes qui puissent parler d’activisme. Ils espèrent permettre aux artistes-organisateur(trices) de se retrouver et d’échanger des analyses et des expériences provenant de différents réseaux collaboratifs auto-organisés.   www.artivistic.org

Financé par l’Université Bishop’s Speakers Committee

----------

 

Événement spécial : Festin aveugle !
Jeudi, 16 février 2012 à 18 h, au Tremplin, (95, rue Wellington sud, Sherbrooke)

Nous sommes ravie d’inviter le public pour un événement spécial avec le collectif New Yorkais Spurse. Cet événement gratuit inaugure la résidence de Spurse à la Galerie, et cible certains enjeux s’appuyant sur une méthode de recherche qui fait la signature du collectif : sur le terrain, improvisé, passionné et oblique. Cette soirée ouvre la voie à un festin de nourriture, d’idées et d’aventures, ainsi qu’à un dialogue ouvert entre les participants et le collectif à propos du développement durable dans la région des Cantons de l’Est.

La soirée incluera :

-    Un festin de nourriture, d’idées, et d’aventures, à apprêter en compagnie de quiconque se présentera et invitant toutes formes de contributions alimentaires et réflexives. Ce que nous mangerons demeure à déterminer.
-    Une célébration qui signifie le début de quelque chose. La forme que « ça » prendra est incertaine.
-    Une invitation à co-engendrer des futurs dignes de considération. Nous ne pouvons pas prédire ce qui importera.
-    L’occasion de prendre conscience des mondes que nous créons, comment et pourquoi nous nous rassemblons. Le déploiement de ces mondes ne peut se faire seul.      

Spurse est un collectif de recherche et de design qui cible et problématise des enjeux d’importance pour les communautés avec lesquelles ils collaborent. Spurse échafaude des approches favorisant le changement social et écologique, sur place et en temps réel, avec et par l’intermédiaire de volontés humaines et de forces non-humaines. Leurs initiatives s’appuient sur une compréhension d’émergence au monde, et non simplement d’immersion dans le monde. www.spurse.org

Financé par l’Université Bishop’s Speakers Committee

----------

Événement spéciale : Mieux échouer
Jeudi, le premier décembre à 18 h, à la Galerie d’art Foreman

Quand l’échec est-il une expérience positive ? Quelle serait la place de l’échec au sein de l’Académie ? L’événement Mieux échouer, présenté par le Laboratoire communautaire d’art de la Galerie d’art Foreman, apportera une discussion sur la signification de l’échec. Cet événement s’inspire du regard porté de l’artiste Charles Stankievech sur les échecs sociaux et historiques à travers ses œuvres dans l’exposition Au-delà de l’arc-en-ciel, sous le radar, présenté à la Galerie d’art Foreman jusqu’au 10 décembre. Tenant compte de notre contexte universitaire et de la fin de session, que pouvons-nous apprendre de l’échec ? Comment peut-on voir l’échec comme un moyen productif au sein d’un cadre académique ?

Les défaites sont généralement ce que nous voulons fuir à tout prix. Pourtant, des recherches ont démontré que l’échec est une étape importante vers l’atteinte du succès.  Notre invitée spéciale, Allison Gonsalves, chercheuse aux études postdoctorales à la faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal, apportera une réflexion sur l’idéologie de l’échec.

----------

Atelier spéciale: Radio AM fait maison
Samedi le 19 novembre de 13h30 à 17h30, à Le Tremplin 16-30 (95 rue Wellington sud)
Inscription requise. Nombre de place limité. Cout : 10$ (inclut tout le matériel et l’équipement)

Appel aux électro-bricoleurs! Le Laboratoire communautaire d’art est heureux d’offrir un atelier pratique présentant les concepts de base de la radiophonie à partir de circuits de transmission et développés par les expérimentateurs de fréquences radio, au début des années 1920. Les participants auront la chance d'enrouler des bobines laminées, de souder des circuits, de jouer avec des antennes et de construire un modèle rudimentaire de radio, basé sur des fréquences à cristal captant de l’énergie gratuite, en plus d’élaborer des émetteurs à diffusion restreinte. Les participants seront en mesure de partir avec leurs créations.

L’accent de cet atelier est l’expérimentation ludique et est ouvert à tout passionné par les radios et l’électricité. Aucune expérience préalable est requise (pour les âgées de 17 ans et plus). Cet atelier est présenté en conjonction avec l’exposition courante de la Galerie d’art Foreman, Au-delà de l’arc-en-ciel, sous le radar, de l’artiste Charles Stankievech, qui questionne l’histoire des médias et des communications (présentée jusqu’au 10 décembre). L’atelier sera animé en français par une enseignante et artiste bilingue, Darsha Hewitt.  Demeurant à Montréal (Québec), celle-ci a présenté ses œuvres et enseigné des ateliers ayant eut lieu à plusieurs endroits au Canada, au Mexique, et en Europe (www.darsha.org).

----------

 

Atelier spéciale lors de l’événement Les bienfaits de la musique, de l’art et du rire !
Dimanche le 13 novembre de 13h30 à 17h, au Theatre Centennial de l’Université Bishop’s
Coût : 2$ en prévente ou 5$ lors l’événement. Disponible à la billetterie du Theatre Centennial

Cette rencontre a été organisé par le projet  « Respect aux aînés » de l’Association des Townshipper’s. L’événement présentera un spectacle multimédia interactif, des ateliers et une réception pour les participants.
Le Laboratoire communautaire d’art présentera un atelier en après-midi intitulé « Comment l’art enseigne ? », ouvert pour tous les âges. L’atelier portera sur le sujet des bienfaits de l’art et de la création. Nous vous invitons à participer avec nous à cet événement communautaire pour explorer le plaisir de l’Art et le partage intergénérationnel. Pour connaitre l’horaire détaillée contactez l’Association des Townshippers par courriel au : eam@townshippers.qc.ca.
----------

Activité spéciale: La frontière en mouvement : Projet Stanstead et d’autres idées vers la frontière avec l’artiste Althea Thauberger
Jeudi, le 13 octobre à 18h au Centre culturel et du patrimoine Uplands (9 rue speid, Lennoxville)

Cet événement est censé de remettre en question nos idées de frontières, géographie, et espace dans notre région. L’artiste invitée Althea Thauberger présentera sont travaille artistique et articulera sa participation dans le projet de résidence pendant l’été 2012 intitulée Projet Stanstead ou comment traversée la frontière.


L’événement combine un intérêt vers l’histoire, l’art et la culture pour examiner l’impact des politiques de frontière. La soirée examinera également le rôle que l’art pourrait avoir envers les décisions gouvernementales. Le public est aussi invité à partager leur expérience de la frontière pour augmenter la recherche des artistes pour ce projet de résidence.

Présenté en anglais et financé par l’Université Bishop’s Speakers Committee.

----------

Activité spéciale : Sherbrooke, parlons culture !

Vendredi, le 30 septembre à la Brulerie de Lennoxville (169 rue Queen) de 11h30 à 16h
Samedi, le 1 octobre à ArtFocus (94 rue King ouest) de 14h à 17h
Samedi, le 1 octobre à la Maison du Cinéma (63 rue King ouest) de 17h30 à 20h

Le projet 'Sherbrooke, parlons culture!', un événement de deux jours qui invite les membres de la communauté à écrire une carte-postale à la ville de Sherbrooke, partageant ainsi  leur  point de vue sur la culture dans la région. Nous partagerons la richesse collective de tous ces messages écrits sur cartes-postales avec le grand public en les exposant à la Galerie d’art Foreman. Ce projet donne une voix et une visibilité aux citoyens de Sherbrooke, créant ainsi un forum pour le développement de la culture en région.


Ce projet hors-site aura lieu le 30 septembre et le premier octobre, dans le cadre des journées de la culture et se déroulera à 3 endroits différents, à l’intérieur de Sherbrooke. Les participants auront la chance de s’exprimer et de partager leurs opinions sur le développement culturel en région. Cette activité semble juste à point depuis la parution des révisions de la politique culturelle de la ville. Elle affirme la nécessité des arts et de la culture comme étant des moteurs économiques importants.

----------